skip to Main Content

NUTRIGAM SOLIDARITE

Présent en Afrique au Togo depuis quelques années, nous exerçons dans le domaine des plantes tropicales. Rapidement, nous avons eu à côtoyer les agriculteurs dans les villages. Ce qui nous a permis de visiter les écoles et la population rurale dans son ensemble sur le plan social puis économique. Nous avons constaté un grand manque de moyen en général pour que l’agriculteur rural vive de sa terre.

Moi qui suis fils et petit-fils d’agriculteurs bretons, face à cette réalité affligeante, avec ma femme nous avons décidé de mener des actions privées financées par nos petites économies.

Nous savons tous qu’une jeunesse dépourvue de moyens ne produira de fruits ni ici ni ailleurs. Sachant que le taux de mortalité dans les élevages frôle les cinquante pour cent (50%). Un revenu mensuel moins de soixante (60) euros quand le seul traitement contre le paludisme coûte 15 euros. Sans dire que ces petits moyens qui font défaut au quotidien dans les villages sont mortels pour certains villageois.

Maintenant connaissant ces réalités, nous ne pouvons plus vivre comme si nous ne le savions pas. Nous souhaitons continuer à accompagner plus d’enfants de femmes et d’hommes durablement avec le soutien des personnes qui partagent la même vision : « partager nos compétences et nos possibilités pour un monde meilleurs ».

Nous espérons proposer un meilleur avenir aux enfants par le biais de l’éducation et de la formation.

Aujourd’hui nous avons la possibilité de former des adultes de demain si nous avons la volonté.

Nous espérons, grâce à nos actions, réduire l’exode rural et peut être la fin de l’émigration clandestine de la jeunesse africaine vers les pays du nord à la recherche d’un avenir.

En effet les conditions de vie dans bons nombre de villages ne permettent pas aux jeunes de se projeter et de rêver d’un métier accessible et abouti. Et pourtant notre mère la terre reste là, inexploitée, et nous regarde tous.

À chaque achat d’un de nos produits, vous nous aidez à oeuvrer pour cette cause.

Action à l'école de Gamelili en 2014

Action à l'école de Gamelili en 2016

Back To Top